Quels régimes fiscaux choisir pour votre investissement immobilier ?

L’investissement immobilier est un secteur d’activité très rentable. C’est une opération qui consiste à acquérir des logements pour en faire une location par la suite. De même, ces logements peuvent être occupés en vue d’une vente lorsque ceux-ci auront augmenté de valeur. Sur le marché, il existe un besoin réel dans ce secteur. C’est pourquoi les dispositions adoptées dans ce secteur sont très favorables aux acteurs. Si vous opérez dans ce domaine, voici les régimes fiscaux que vous devez adopter.

La loin Pinel

Dans le secteur immobilier, le régime le plus favorable aux acteurs et le plus connu est la loi Pinel. C’est une disposition qui porte l’emprunt de l’ancienne ministre Sylvia Pinel. Allez sur ce lien pour plus d'infos. Introduite dans la loi des finances de 2015, cette disposition a pour objectif de réduire le taux d’imposition appliqué sur les revenus des acteurs du secteur immobilier. C’est un avantage dont bénéficient uniquement ceux qui investissent dans les logements locatifs. Cette loi vise à alléger de 12 à 21 % l’impôt payé par ces investisseurs. Cependant, ce n’est pas un avantage accessible à tous. Pour en jouir, vous devez permettre aux tiers d’accéder à ces logements en tant qu’occupants principaux pendant une période de 6 ans. C’est une loi très bénéfique si votre investissement ne dépasse pas les 300 000 euros.

La Denormandie

Ce régime fiscal est très particulier, puisqu’il ne concerne pas tous les biens immobiliers. Il prend en compte uniquement les anciens logements qui sont à réhabiliter. Mieux, d’après l’arrêté du mars 2019 qui statue sur cette loi, ces biens immobiliers doivent se localiser dans des situations géographiques données. De même, elle ne s’applique que sur les investissements réalisés entre janvier 2019 et décembre 2022. Cette disposition octroie une réduction fiscale de 12 à 21 %. Le taux de réduction dépend du nombre d’années de la mise en location du bien immobilier.